L’Ire des Chesnaies - Début 2010

Règles du forum

Bienvenue dans l'espace des Actualités & Evènements de la plateforme coopérative des gouttes d'O !

Pour participer aux échanges, il vous suffit de cliquer sur le sujet qui vous intéresse, puis de cliquer sur le bouton "Répondre", situé en haut à gauche de la page.

Si vous n'êtes pas encore inscrit sur la plateforme, cliquez ensuite sur le bouton "M'enregistrer"

Si vous êtes perdus, cliquez ici pour lire le pourquoi et le comment de cet outil.
Avatar de l’utilisateur
Jérémy
Messages : 4159
Enregistré le : 24 sept. 2008, 13:07

L’Ire des Chesnaies - Début 2010

Messagepar Jérémy » 10 mai 2012, 17:13

Voici un ancien article présentant l'association les gouttes d'O, écrit pour l'ire des chesnaies (l'hebodmadaire de la Radio Zinzine, co-animé par Longo Maï) :

Auto-présentation de l’association « les gouttes d’O » et invitation à sa journée d’Inauguration

Et une de plus ! L’association « Les gouttes d’O » est le nom d’une nouvelle tentative de solution glocale (sic) et responsable, essayant de reprendre l’accablante Histoire à zér’O. Comme tant d’autres de ces initiatives, l’autogestion, la mutualisation, la paysannerie et l’artisanat font parties des évidents fondements que nous tentons de développer avec toutes les difficultés des pauvres ex-citadins dégénérés que nous sommes… Mais davantage que les facteurs communs que nous pouvons trouver dans tous ces élans collectifs, il nous semble plus intéressant, ici, de parler des différences. Après tout, ce sont bien elles qui créent la vraie richesse…et puisqu’on se présente à un public averti, autant faire le choix de se mettre à nu, quitte à heurter les sensibilités et à subir d’acerbes critiques, vu que cela peut toujours permettre un échange constructif – pour peu que les réactions soient assumées et partagés !

Après un récent tour d’horizon des initiatives qui nous entourent et nous ressemblent, la première des particularités que nous semblons ne pas partager avec la plupart d’entre elles est sans doute qu’aucun des fondateurs et sympathisants actuels n’était – et n’est – engagé dans une forme ou une autre de militantisme ou d’engagement politique, si ce n’est celui de réhabiliter notre responsabilité face aux systèmes et autres relations que nous alimentons. Parallèlement, nous constatons que la plupart d’entre nous partage le désir de sortir de toutes sortes de clivages, de manichéismes et autres terribles dualités et que cela nous amène notamment à voir la réconciliation comme l’étape qui suit la révolution. Résultat : nous n’avons pensé à rencontrer aucun projet existant avant de concrétiser le nôtre – ce qui peut probablement nous faire passer pour de jeunes arrogants auprès de certains – et nous ne nous sommes, par exemple, enrichis de la rencontre d’avec Longo Mais seulement la semaine dernière.

Seconde particularité : étant donné que notre fondement est bel et bien la réhabilitation de notre responsabilité – ou plus exactement de ce que nous avons nommé notre autoresponsabilité – nous portons un soin particulier à reconnaître et assumer ce qui se passe en nous-même à un niveau émotionnel (ou affectif) dans tout ce que nous renvoies chacune de nos relations, en particulier la relation à l’Autre, et donc également nos relations aux individus représentant la société qui nous a vu naître, dans une démarche allant vers toujours plus de transparence – ce qui pourrait sûrement passer pour de la sensiblerie ou de la faiblesse auprès de certains.

Troisième particularité : la formalismose. C’est une infection parfois pathologique qui nous fait compulsivement (enfin surtout moi…) co-créer des outils et autres méthodes ayant toute pour objectif de faciliter l’autonomisation ou l’efficacité individuelle et collective. A terme, nous souhaitons que cela puisse servir la reproductibilité d’initiatives autogérées au travers notamment de la capitalisation (bouh !) des diverses expériences. Plus généralement, tout ce que nous formalisons à pour but de remettre l’intelligence au service du vivant, autrement dit d’œuvrer à ce que nous appelons l’émancipation, ou épanouissement, du vivant – au risque cette fois de passer pour de gentils niais. Cette approche nous a notamment amené à clarifier le fait que la colonne vertébrale de toutes les solutions que nous mettons en place est la recherche sensible et préalable des besoins essentiels communs. Ca parait évident…et ben, promis, ça l’est bigrement pas…

Quatrième et dernière particularité perçue à ce jour : le degré élevé de décentralisation de notre dynamique, autrement dit : nous essayons de faire se développer notre dynamique au travers d’un réseau local fortement impliqué. Concrètement, les activités que nous mettons en place sont ouvertes aux personnes qui n’habitent pas sur le lieu et cette année, nous lançons par exemple notre Jardin Collectif, comme réponse au besoin essentiel commun de se réapproprier la responsabilité de notre alimentation. Les coûts et le labeur y sont mutualisées, les récoltes équitablement réparties, et les propositions et décisions délibérées par consensus, tout cela au sein des adhérents au Jardin. Outre un effet de transmission des valeurs d’autogestion et de mutualisation par l’expérience, cela permet une intégration progressive à la dynamique dont ont besoin autant les bénévoles permanents de l’association, que les personnes intéressées.

Voilà pour les brèves – et brutes – présentations. Si le cœur vous en dit, que vous souhaitiez apporter votre curiosité, venir vérifier nos différents travers, ou que vous soyez portés par tout autre élan, vous êtes chaleureusement les bienvenus à la Journée d’Inauguration de nos activités, le Dimanche 21 Mars. La journée commencera à 10H30, avec présentation de l’association et de ces activités, présentation d’autres initiatives associatives locales, événements artistiques et festifs et repas partagé. N’hésitez pas à diffuser cette information dans vos réseaux personnels et impersonnels si vous souhaitez nous porter soutien.

Jérémy pour les gouttes d’O
...goutte dans un Océan...
...gardien de la Vie...

"La seule véritable erreur consiste à ne pas oser en commettre"

Retourner vers « Archives »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités