Ce qu'auto responsabilisation m'évoque

Pour poser une question, exprimer un retour ou discuter librement avec les membres - Accessible à tous les utilisateurs
Avatar de l’utilisateur
Jérémy
Messages : 4157
Enregistré le : 24 sept. 2008, 13:07

Re: Ce qu'auto responsabilisation m'évoque

Messagepar Jérémy » 03 févr. 2010, 12:58

Mon ami, on peut donc dire et redire que notre rencontre est un big-bang ! (il manque un smiley ;) )

Comme je l'exprime ici : viewtopic.php?f=11&t=91&p=3581#p3581 , je suis difficilement connecté et j'ai très peu de ressources en ce moment... A cela s'ajoute tout ce qu'on a faire (cf. newsletter notamment...) et, parce que ce serait trop "facile" sinon, le peu de disponibilité du moment (on part sur Nice en fin d'aprés midi jusqu'à Samedi, et le programme qui suit est bien chargé).

J'ai donc un millier de choses à t'exprimer à ce topic, à celui-là : viewtopic.php?f=26&t=304&view=unread#unread et à l'article passerelle eco, mais je ne le peux pour le moment. La solution est donc probablement qu'on constate qu'il n'y a pas de réelle urgence ! et que je te réponde à ce qui me semble prioritaire :

J'ai lu ton document (avec les ressources du moment..) et je trouve ça excellent ! Tant sur la structure que sur la manière dont tu as intégré et retranscrit ces réalités que tu as su expérimenté. J'aurais naturellement un tas de retours à faire, mais la première chose à faire serait sans doute de voir les intentions de ce document, autrement dit : à quels de tes (nos ?) besoins essentiels cela répond.

Je dis "nos", car je pressens là-aussi d'évidentes synergies avec nos aspiration à promouvoir l'autoresponsabilité (je t'invite définitivement à lire attentivement les statuts).

Je crois que la première chose à faire est que tu sentes si tu souhaites devenir membre de l'association, autrement dit : que tu sentes si tu souhaites continuer à nourrir et te nourrir notre dynamique collective de tes besoins, de tes élans, de ta sensibilité et de tes talents. Personnellement, tu te douteras de mon élan :)

Si tu sens et exprime un élan à intégrer la dynamique, je te propose donc à nouveau qu'on aille chercher à quel besoin essentiels communs répond cet élan de formalisation (que je pressens déjà partager dans mon désir évident de formaliser tout cela sur notre site), dans le forum "Besoins prioritaires". Cela nous permettra d'appliquer le processus que nous clamons y compris pour cette action. Chemin de révélation vers la cohérence naturelle. Et cela permettra également à chacun de nous d'exprimer ses craintes et autres obstacles signifiant pour l'individu et le collectif.

Et à nouveau, je te propose la même chose (écriture d'un topic dans "besoins prioritaires") concernant l'accompagnement à l'éclosion de l'écolieu. Si tu choisis de ne pas le faire, je créerais de toutes façons ces topics un jour (mais clairement pas dans l'immédiat, qui tu es offres magnifiquement cette opportunité), puisque ce sont tout deux des besoins déjà exprimé et partagé au sein du collectif.

Au passage, je comprends la surprise de Maryse car je partage son souvenir, mais je comprends que tu ais pu oublié étant donné qu'on en a brièvement parlé, et que même si tu avais effectivement déjà exprimé une résonance, il y a eu tellement...qu'il me semble naturel que l'on ai pu en oublier certaines. Même si, vu la nature et la fréquence de nos résonances, je crois qu'on finira bien par ne plus s'en étonner :D

Un dernier point plus affectif, et donc probablement plus important, révélé notamment par ce quiproquo : je sens que j'ai besoin d'une extrême vigilance dans le fait que nous évitions les captations de sens, et donc de pouvoir, sur ces puissants concepts. J'y suis extrêmement vigilant pour moi-même, et je sens que ma vigilance s'oriente tout autant vers toi depuis ton séjour, vu l'intensité avec laquelle tu sembles les vivre et les réaliser et certains des échanges que nous avons eu. Je ne souhaite pas que ma vigilance gêne ton nécessaire chemin d'appropriation de cette réalité, mais je sens que j'ai besoin de nourrir davantage de confiance dans ta lucidité en la nécessité de cheminer avec infiniment de prudence vis-à-vis de ses propres intentions lorsqu'on se positionne en "messager".

Personnellement, je ne suis pas contre le fait que tu en parles à ton amie, même si cela me semble un peu prématuré, notamment vis-à-vis des éventuels ressentis des amis qui ne se sont pas encore exprimés. Mais en ce qui me concerne, l'impact d'éventuelles captations me semble suffisamment faible dans un cadre privé.

Pour passerelle eco, je crains de ne pouvoir te répondre que Dimanche lorsque je rentre de Nice...

Et dans tout les cas, pour plus d'organisation, de clarté et de "collégialité" je te propose de créer d'autres topics adaptés pour chacun des sujets que tu souhaiteras développer (à toi de sentir dans quel forum selon ton degré de désir d'engagement).
...goutte dans un Océan...
...gardien de la Vie...

"La seule véritable erreur consiste à ne pas oser en commettre"

Avatar de l’utilisateur
Guillaume
Messages : 262
Enregistré le : 31 déc. 2009, 19:42

Re: Ce qu'auto responsabilisation m'évoque

Messagepar Guillaume » 03 févr. 2010, 20:29

Je ne peux pas mettre plus de trois items dans ma mémoire immédiate. Je vais donc répondre à ce que je considère essentiel.
D'une part, le sens qu'avait pour moi la rédaction formelle des concepts qui m'ont touchés. 1er besoin : Me souvenir et avoir une matière m'aidant à me recentrer sur ces concepts, que j'ai fais miens également, en les mixant un peu selon ma personnalité et mon histoire. 2eme besoin : le besoin de transmettre, c'est vrai. Le désir très profond de faire partager ces réalités aux gens que j'aime.
J'ai discuté, à mon retour, avec mon ancien thérapeute sur le pouvoir "relationnel" qui a découlé de mon séjour. quand je parle de pouvoir, je parle de l'invitation naturelle "d'être" que je suscitais en "étant". Il était tout à fait d'accord et heureux de me voir conscient de la potentielle dangerosité pour les autres, de mon désir énorme de partager mes découvertes.
Le fond de ce danger est un amour vrai et entier, mais cela n'exclut pas une grande prudence, aussi vis à vis des autres.

Devenir membre est évidemment quelque chose que je désire. C'est acquis.

Je vais séparer mon texte en quatre topics, afin que chacun puisse résonner et enrichir sur ce travail formel. Ainsi qu'un cinquième posant la question : "pensez vous nécessaire et quels sont vos ressentis devant l'idée de formaliser les principes fondateurs de l'écolieu ?"
Je le fais de suite.

Pour mon "oubli de résonnance", je me souviens avoir évoqué des choses très proches, mais je n'avais pas conscientisé la forme que cela pouvait prendre. Et disons que ça a fait sens au moment ou je l'ai relu. disons que je me suis vu dans cette proposition, et j'ai apprécié immensémment le sentiment d'ébullition, d'efficacité "évolutionnaire" (par opposition à révolutionnaire), et le bonheur que je pressens à travailler sur le sujet avec toi et le groupe .

Vient le point très important, et j'ai été heureux de lire ça. La question de la captation.
C'est très intéressant, et je partage ta peur de la sclérose du vivant de ces concepts (qui n'en sont d'ailleurs pas, si on les considère réellement vivantiels). Vois y surtout mon amour de la petite philosophie. C'est pour cela que les échanges sur le topics sont une très bonne idée, car ils permettront à chacun de donner son propre sens aux concepts. Ce n'est qu'ainsi que nous nous protégerons du pouvoir, à mon avis. En sentant et en observant qu'il ne s'agit que de canaux de l'expression du vivant en chacun.

Néanmoins, et c'est le défaut majeur de la communication (je le déplore), une idée se transmet de préférence par l'expérience (et donc une ouverture), mais très souvent par des mots faisant sens. Emprisonner l'axe dans les mots est déjà le trahir, mais pouvons nous réellement y échapper ?
Je pose cette question, en espérant trouver le moyen de limiter l'idée à "la porte d'entrée" vers l'expérience du vivant. Lourd défi, mais ça m'excite de le relever un jour (rien ne presse...).
quand à la question de la confiance, saches qu'exprimer tes doutes augmente ma confiance envers toi. Comment un guru pourrait il craindre un potentiel guru ? c'est un non-sens absolu, et je me sens donc très rassuré sur ta volonté de maintenir l'axe entre les mains de tous. Pour ma part, je suis décidé à respecter les limites que je me suis moi même imposé.
Et pas par morale. Par amour. Je suis sincère. M'approprier cela serait comme tirer une balle dans la tête du père noël. La pire des trahisons. Et je vous le dis, mais vous vous en rendrez compte en me fréquentant de plus en plus. J'ai un truc sur lequel je suis diablement rigide, c'est la loyauté.

Avatar de l’utilisateur
Jérémy
Messages : 4157
Enregistré le : 24 sept. 2008, 13:07

Re: Ce qu'auto responsabilisation m'évoque

Messagepar Jérémy » 07 févr. 2010, 12:02

Qu'il m'est bon de te lire exprimer tout cela...

Il y a tant et tant à explorer et tant à co-créer dans notre relation...mais, à cet instant, je parviens à lâcher l'urgence. Tu m'y aides en me semblant la lâcher également.

Ma confiance en la stabilité de notre lien a grandit.

Emprisonner l'axe dans les mots est déjà le trahir, mais pouvons nous réellement y échapper ?


Je suppose que je pourrais y répondre dans le topic que tu as écrit dans le forum des besoins.
...goutte dans un Océan...
...gardien de la Vie...

"La seule véritable erreur consiste à ne pas oser en commettre"


Retourner vers « Discutons avec les gouttes d'O »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités