L'humour qui éveille

Pour les informations qui nous permettent d'élargir ou d'approfondir notre conscience du monde
Règles du forum
FORUM PUBLIC

Les informations écrites sur ces forums ne sont évidemment aucunement garanties. A chacun-e de vérifier s'il le souhaite !

Et, tout aussi évidemment, les opinions exprimées ne concernent que les personnes qui les expriment.
Avatar de l’utilisateur
Jérémy
Messages : 4147
Enregistré le : 24 sept. 2008, 13:07

L'humour qui éveille

Messagepar Jérémy » 22 févr. 2013, 11:53

Ici, je vous propose de partager les textes qui éveille nos consciences (politique, spirituel, ...) par l'humour !

N'hésitez pas à partager (perso, j'aime beaucoup).
...goutte dans un Océan...
...gardien de la Vie...

"La seule véritable erreur consiste à ne pas oser en commettre"

Avatar de l’utilisateur
Jérémy
Messages : 4147
Enregistré le : 24 sept. 2008, 13:07

Re: L'humour qui éveille

Messagepar Jérémy » 22 févr. 2013, 11:59

Et je commence bien sûr par un premier (merci Maryse) :

____________________________

Nikos ALAMOUAL Vaulx-en-Velin, le 22 février 2013
14, Avenue Thiers
69120 Vaulx-en-Velin
GSM : 06.00.00.00.07
@ : xxx@xxxxmail.com



LETTRE DE DÉMOTIVATION.


Madame, Monsieur,

Mes longues journées se déroulant actuellement sans aucune contrainte, dans une liberté vertigineuse et proprement inacceptable, je me permets de solliciter votre attention et même, partant, votre mansuétude.

Tout salaire mérite travail, vous en conviendrez comme moi. Immensément privilégié déjà de bénéficier de l’oxygène gratuit, la culpabilité me dévore chaque minute qui passe à me vivre sans emploi, inoccupé…
En ces temps de crise, je trouve inadmissible qu’un ingrat prolétaire précarisé (par fainéantise, il va de soi) ne sacrifie pas toute son énergie et sa concentration pour obtenir un travail, et ainsi payer son dû à cette grande aventure collective qu’est la société humaine.
Bien entendu prêt à tout, c’est à peine si je quémande un salaire (qui ne servira, soyez-en certains, qu’à payer mon loyer, mes factures de gaz, d’eau et d’électricité, et à me nourrir juste ce qu’il faut pour régénérer mes forces chaque nouveau jour de labeur) ; tout comme vous, j’estime que le travail devrait être gratuit.

Car il vaut mieux, en effet, que je sacrifie les précieuses heures qu’il me reste à vivre à travailler pour vous, alors que je pourrais :

Tomber amoureux ; explorer l’art culinaire et découvrir de nouvelles associations de saveurs ; lire ; écrire ; apprendre une nouvelle langue, la lire, la parler, l’écrire ; apprendre cent nouvelles langues, les lire, les parler, les écrire ; étudier l’histoire de la musique ; apprendre le solfège ; apprendre à jouer d’un instrument de musique, en composer ; apprendre à jouer de mille instruments de musique, à en fabriquer ; écrire des chansons, chanter ; danser ; voyager ; rencontrer d’autres humains, fêter avec eux l’éternel retour du crépuscule et la magie de l’instant ; m’asseoir auprès d’un feu ; apprendre à reconnaître les constellations, retenir le nom de chaque étoile ; m’initier aux secrets des vignes, aux subtiles nuances des cépages ; m’égarer sur des chemins de campagne ; me perdre dans les bois ; m’aventurer en mer ; apprendre à naviguer, à chavirer ; embrasser quelqu’un à pleine bouche ; partager des orgasmes ; m’initier à l’art botanique, aux vertus des plantes ; planter des légumes, les regarder pousser ; cultiver un potager ; mordiller un téton ; m’initier à la poésie ; rouler en kwistax ; étudier les mathématiques, l’algèbre, la géométrie euclidienne ; m’initier à l’architecture, à la peinture, au dessin ; nager dans la méditerranée ; lécher un sexe ; apprendre le nom des fleurs, m’entraîner à reconnaître leurs parfums respectifs ; m’initier à l’éthologie ; apprendre à reconnaître chaque animal du monde, ne plus rien ignorer de son mode de vie, ses habitudes ; apprendre à tisser, à coudre, à tricoter ; étudier l’histoire du monde et des hommes ; m’initier à la géologie, à la géographie, à l’archéologie, aux claquettes ; apprendre à sculpter le bois, à fabriquer des objets ; jouer avec les lois de la physique ; rêver ; explorer l’univers et les galaxies ; étudier la chimie ; m’asseoir quelque part et regarder l’horizon ; faire de la luge ; écouter le chant des oiseaux ; apprendre à m’orienter dans la nuit ; observer le ciel ; apprendre à piloter un avion ; élaborer une nouvelle grammaire du vivant ; caresser la joue d’une jolie personne ; incendier une banque ; rouler à bicyclette ; explorer les zones érogènes du corps humain ; m’enivrer sans fin de toutes les ivresses possibles ; inventer l’impossible ; dormir d’un sommeil doux ; étudier l’art de soigner ; guérir de mes maux ; aimer des inconnus ; rire ; dériver à pieds dans des villes nouvelles ; apprendre à tailler des pierres, à sculpter la glace ; jouer dans la neige ; traverser des déserts ; inventer des jeux ; caresser les fesses d’une jolie personne ; faire une sieste au soleil ; jouer avec un enfant ; écouter dedans moi vibrer l’univers ; faire des ombres chinoises, de la planche à voile, du skateboard ; gravir des montagnes ; écouter quelqu’un raconter ses souvenirs ; franchir des océans ; aller au cirque, au théâtre, au cinéma ; décortiquer des crevettes ; savourer le silence, le ressac des vagues, un air d’opéra ; apprendre à marcher sur les mains, à rouler en patins, à patiner sur glace ; inventer des histoires ; rebaptiser les rues ; élargir l’horizon ; abolir les angles…


Et ainsi, à l’infini… Car cette liste pourrait ne jamais finir si, par mégarde, l’on ne prenait soin de séquestrer chaque individu de l’espèce humaine dans le quotidien despotique, et ce dès le plus jeune âge. Ainsi circonscrite, la vie d’un homme est balisée, ordonnée, normalisée et réduite : elle est gérable. Sans le travail tout-puissant, l’horreur se réaliserait : un monde d’êtres libres livrés à eux-mêmes, guidés par leurs seuls désirs, vibrant de passion et de créativité volcanique…

Dieu merci, nous n’en sommes pas là.
Et puisqu’on parle de Celui-là, je voudrais terminer cette brève missive par une citation fort à propos, paroles d’un sage, illustre s’il en est :

« Je veux rendre toute-puissante l'influence du clergé, parce que je compte sur lui pour propager cette bonne philosophie qui apprend à l'homme qu'il est ici-bas pour souffrir et non cette autre philosophie qui dit au contraire à l'homme : "Jouis" » (Adolphe Thiers)

Vous trouverez, joint à ce courriel, un C.V. récent.

Vous remerciant par avance de l'intérêt que vous porterez à ma candidature, je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l'assurance de mes sentiments distingués.

« Arbeit macht frei »


Nikos ALAMOUAL*

____________
* Vous pouvez reproduire ce texte, le modifier, le traduire, en faire un avion en papier ou l'offrir à votre belle-mère librement à condition de ne pas mentionner mon nom (ou d’en inventer un plus rigolo) et de ne pas en tirer de bénéfices financiers. (En même temps, si vous avez une idée pour faire du blé avec un texte aussi ridicule, c’est que vous êtes très fort, ou complètement niais, dans les deux cas contactez-moi.)
...goutte dans un Océan...
...gardien de la Vie...

"La seule véritable erreur consiste à ne pas oser en commettre"

Avatar de l’utilisateur
an'l'or
Messages : 103
Enregistré le : 30 août 2012, 13:44

Re: L'humour qui éveille

Messagepar an'l'or » 23 févr. 2013, 17:59

aaaaaah, Nikos, je me sens en communion avec toi dès la première phrase jusqu'à sentiments distingués parce que les sentiments, heureusement ! ne sont jamais distingués, sinon soyons sûrs ils sont maquillés, déguisés, faux et aussi parce que « Arbeit macht frei » je sais pas ce que ça veut dire :D mais bref, Nikos je t'aime :amoureux3:
je t'aime

Avatar de l’utilisateur
Gabrielle
Messages : 575
Enregistré le : 22 janv. 2011, 22:23

Re: L'humour qui éveille

Messagepar Gabrielle » 24 févr. 2013, 12:37

"Le travail rend libre"
Un slogan nazi inscrit à l'entrée des camps de concentration...

Wikipédia
Steal the time, take a song and be glad
Be free as the birds, don't be sad...

Avatar de l’utilisateur
an'l'or
Messages : 103
Enregistré le : 30 août 2012, 13:44

Re: L'humour qui éveille

Messagepar an'l'or » 24 févr. 2013, 20:23

gloups :glurps:
merci gabrielle
je t'aime

Avatar de l’utilisateur
Jérémy
Messages : 4147
Enregistré le : 24 sept. 2008, 13:07

Re: L'humour qui éveille

Messagepar Jérémy » 25 févr. 2013, 17:50

Tu as compris que ce message utilise l'ironie pour faire passer son message ? :?
...goutte dans un Océan...
...gardien de la Vie...

"La seule véritable erreur consiste à ne pas oser en commettre"

Avatar de l’utilisateur
an'l'or
Messages : 103
Enregistré le : 30 août 2012, 13:44

Re: L'humour qui éveille

Messagepar an'l'or » 26 févr. 2013, 15:42

bien sûr que j'ai compris !

juste cette phrase je la connaissais pas, j'ai réalisé l'horreur qu'elle ait été inscrite à ces endroits
je t'aime

Avatar de l’utilisateur
Jérémy
Messages : 4147
Enregistré le : 24 sept. 2008, 13:07

Re: L'humour qui éveille

Messagepar Jérémy » 27 févr. 2013, 19:49

Ok :)
...goutte dans un Océan...
...gardien de la Vie...

"La seule véritable erreur consiste à ne pas oser en commettre"

Avatar de l’utilisateur
Jérémy
Messages : 4147
Enregistré le : 24 sept. 2008, 13:07

Re: L'humour qui éveille

Messagepar Jérémy » 29 mai 2014, 12:01

1ère MAD PRIDE en France, organisée à Paris, Samedi 14 juin 14h -19h00 : http://www.schizo-oui.com/evenement/1er ... -14h-19h00
...goutte dans un Océan...
...gardien de la Vie...

"La seule véritable erreur consiste à ne pas oser en commettre"


Retourner vers « Conscientisons le monde »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité